Le projet « Racines »

Racines , un mot qui évoque à la fois :
– Les racines physiques de la végétation, symbole de cette nature qui domine la cité, la porte et la fait vivre et…
– Les racines historiques, évocation des origines de la cité et de ses premiers
habitants



Le projet Racines interroge cette relation au paysage et à l’environnement ; une dualité multiple : l’homme dans le paysage, l’homme avec le paysage, l’homme grâce au paysage, l’homme contre le paysage, le paysage d’après l’homme, …le paysage après l’homme.
Aujourd’hui, l’archéologie travaille aussi sur le paysage et son origine à travers des disciplines comme la carpologie ou la palynologie qui permet de retracer un « paléo-paysage ».
Derrière ce questionnement de l’alliance millénaire des hommes et de la nature, indirectement Racines met l’accent sur l’importance et la fragilité des ressources naturelles (qui peuvent aussi bien apporter abondance et prospérité, que la reprendre).
Par l’entremise de plusieurs artistes, Racines emmène les participants à la découverte de cet équilibre fragile. Ils ont pu expérimenter leur lien à la nature, intervenir sur le paysage, le recréer, le capturer, mêlant les techniques d’aujourd’hui comme la photographie numérique, la vidéo ou la réalité augmentée, aux techniques de toujours (dessin, peinture, et surtout imagination…).